Le plan départemental des itinéraires de promenade et de randonnée équestre a pour but de faciliter la pratique de la randonnée en protégeant le patrimoine constitué par les chemins ruraux et de ce fait, en garantissant la continuité des itinéraires inscrits. Il contribue au développement économique et à l’attractivité du territoire.

La randonnée équestre est une source de développement touristique et de diversification agricole à la condition de bénéficier des infrastructures nécessaires notamment en terme d’hébergement.

Le dispositif

Objectifs

  • Favoriser le développement d’hébergements accueillant cavaliers et chevaux à proximité des itinéraires inscrits au Plan ;
  • Agir pour la dispersion de l’offre de ces hébergements ;
  • Développer le tourisme équestre ;
  • Encourager la randonnée itinérante en imposant une réservation à la nuitée ;
  • Faciliter l’accueil des groupes.

Principes

Le Département encourage et soutient la création et l’aménagement d’hébergements de tourisme équestre  répondant aux besoins de situation géographique et de capacité d’accueil. La qualité de l’aménagement est essentielle et la labellisation est recommandée.

Critères d’éligibilité

Sont éligibles :

  • les gîtes ruraux, gîtes d’étape, chambres d’hôtes et les campings (6 emplacements minimum), en particulier à la ferme ;
  • situés à une distance maximale de 5 km des itinéraires inscrits au Plan départemental de la randonnée équestre ;
  • respectant des critères minimaux d’aménagement (correspondant à peu près au 1er niveau de classement des labels nationaux) ;
  • pour lesquels le bénéficiaire prend des engagements en termes d’ouverture (de mars à octobre au minimum) et d’exploitation sur 5 ans.

Pour les opérations suivantes :

  • Hébergement des cavaliers :
    • gîtes ruraux, gîtes d’étape, chambres d’hôtes : travaux de création et d’aménagement (à l’exclusion des travaux d’entretien) ;
    • campings : travaux d’aménagement tels que sanitaires, aménagements techniques (poubelles, branchements eau et électriques…), installation de structures légères démontables ou transportables à usage non professionnel (roulottes, yourtes, chalets bois…).
  • Hébergement des chevaux :
    • réalisation de points d’attache pour chevaux ;
    • aménagement d’un point d’eau ;
    • installation de clôtures électrifiées ou de lices pour un pré, de paddocks en cas de terrain insuffisant ;
    • aménagement d’un local fermé pour le matériel (selles, filets, tapis…) ou d’une aire de stockage des aliments (granulés, foin…) ;
    • aménagement d’un espace de douche pour chevaux (équipement facultatif);
    • aménagement d’un parking réservé au stationnement longue durée des véhicules (vans, camions…) (équipement facultatif) ;
    • aménagement d’abris de pré, de boxes ou de stalles en complément d’un pré clôturé (équipement facultatif).

Montant de l’aide

Taux : 30 % des dépenses subventionnables HT;
Plafonds :
Hébergement des cavaliers :

  • Gîte rural : 30 000 €,
  • Gîte d’étape (capacité min. 10 personnes),
  • 50 000 €, chambre d’hôte : 12 000 € /chambre, dans la limite de 3,
  • camping : 10 000 €,
  • Hébergement des chevaux : 6 000 €.

Public concerné

Communes, groupements de communes.

Comment en bénéficier ?

Comment déposer un projet ?

Calendrier :

Les demandes peuvent se faire tout au long de l’année ;

Une fois instruit, le dossier validé sera soumis au vote des élus départementaux en fonction du calendrier des séances ;

Si l’aide est accordée, une notification est adressée par courrier.

Le premier versement de l’aide se fait sur présentation d’un état récapitulatif de 50 % des dépenses ;

Le solde est effectué sur présentation d’un état récapitulatif des dépenses totales et d’une copie des factures acquittées.

À qui s'adresser ?

monassistance.DCNS@yvelines.fr

Pour toute question ou demande de précision, vous pouvez nous contacter via le formulaire de contact.

email [#1573]Contactez-nous
Partenaires