Ce dispositif existe depuis une vingtaine d’année et touche environ 1 000 élèves par an. Il intervient dans 20 collèges publics des Hauts-de-Seine majoritairement situés en zones prioritaires.

Le dispositif

Il fonctionne selon le principe du détour pédagogique : l’élève redécouvre indirectement le sens du travail scolaire grâce à une approche associant sa participation à un atelier thématique (cuisine, jardinage, robotique…) en petit groupe et son suivi dans l’établissement par un tuteur.

Public concerné

Les élèves de 6e à 4e en grande difficulté scolaire ou présentant un comportement difficile, ou au contraire, inhibé et ne s’exprimant que très peu.

Comment en bénéficier ?

Le dépôt des projets, par les établissements, se fait entre début juin et fin septembre de l’année en cours sur l’environnement numérique des collèges (www.enc92.fr). Ils sont étudiés dans la limite de la capacité d’accueil du dispositif (au maximum 20 collèges).
 
Une commission valide les projets PREMIS en octobre. Un relevé de décision est envoyé aux établissements en novembre, pour permettre le démarrage des ateliers. La notification des vacations et des subventions accordées est envoyée par le Conseil départemental après les vacances de Noël.

Objectifs

Cette action vise à améliorer le comportement de certains jeunes afin de permettre un meilleur déroulement des enseignements. L’atelier est ainsi l’occasion de faire évoluer les représentations des élèves concernant les apprentissages et de leur permettre d’améliorer leurs compétences. Parallèlement aux ateliers, le tutorat dans PREMIS permet à l’élève de travailler à restaurer son image vis-à-vis de lui-même et de son entourage et à comprendre comment mieux ajuster son comportement aux attentes scolaires. 

À qui s’adresser ?

Cécile BOGAERT
cbogaertvaucher@remove-this.hauts-de-seine.fr
01.76.68.84.52

Documents de référence/téléservice

Pour toute question ou demande de précision, vous pouvez nous contacter via le formulaire de contact.

email [#1573]Contactez-nous
Partenaires